VIE QUOTIDIENNE

Dépendance aux réseaux sociaux : comment réussir son digital détox ?

réussir digital detox

Nos smartphones et les réseaux sociaux occupent de plus en plus de place dans notre quotidien qu’on en devient addict. Dès notre réveil jusqu’au coucher, si on comptabilise, on peut y passer des heures. Parfois, il est nécessaire de faire un digital détox pour s’en sortir de la dépendance aux réseaux sociaux. Comment alors y parvenir ?

 

Pourquoi faire un digital détox ?

Soyons francs, les réseaux sociaux ont des impacts plus ou moins négatifs dans notre quotidien. Facebook, Instagram, TikTok et Instagram sont devenus pour nous des passages obligés qu’ils baissent notre productivité. Ils prennent de plus en plus de place dans notre inconscient et après un certain temps à être déconnectés, on ressent un manque. En somme, les réseaux sociaux peuvent être additifs pour le plus grand nombre.

Outre l’addiction, les réseaux sociaux nous coupent des vrais contacts entre humains et nous font perdre le sens de la réalité. Ils peuvent aussi changer notre personnalité. On peut devenir égocentriques, narcissiques, mais aussi aigris. On risque aussi de perdre notre confiance en soi avec les [fausses] images mises en ligne. Il ne faut pas oublier que le faux semblant règne sur les réseaux sociaux.

La dépendance aux réseaux sociaux n’est pas forcément bénéfique pour nous, surtout pour les plus jeunes.

 

A lire aussi : Les avantages de faire ses courses en ligne

 

Digital détox : qu’en est-il vraiment ?

Le digital détox consiste à se défaire de la dépendance aux réseaux sociaux : source de stress, d’anxiété et de dépression. Ce sevrage est une étape indispensable et elle peut prendre du temps. Mais le résultat est des plus bénéfiques. Le digital détox permet à chacun de se retrouver, mais surtout de retrouver la paix intérieure et la sérénité.

 

Les avantages du digital détox

Garder les pieds sur terre

Le digital détox permet avant tout de se reconnecter à la réalité. Il ne faut jamais oublier que tout ce se passe sur les réseaux comme Facebook ou Instagram ne reflète pas la réalité. Ce sont des images et/ou des publications édulcorées, qui n’ont aucun rapport avec le monde réel. Le digital détox est ainsi un moyen de redescendre sur terre et de resavourer les petits plaisirs de la vie comme se retrouver entre amis, se balader, lire, chanter, bricoler, jardiner…

 

Retrouver l’humeur

Pour retrouver son humeur, il faut aussi passer par un digital détox. Comme j’ai mentionné plus haut, les réseaux sociaux peuvent être sources de troubles mentaux comme la dépression, l’anxiété, le narcissisme… Pour mettre fin à ce cercle vision de la comparaison, il faut arrêter l’engrenage des réseaux sociaux. Et c’est la clé pour être bien dans sa tête.

 

Gagner du temps

Les réseaux sociaux nous font perdre du temps, parfois pour rien. Ainsi, lever les pieds ou vraiment se déconnecter ne peut être que bénéfique pour nous. On aura plus de temps à faire des choses qui nous plaisent. Le temps gagné peut aussi être utilisé à aider les autres ou encore à découvrir une nouvelle passion. Se déconnecter des réseaux peut aussi nous procurer du temps à nous retrouver nous-mêmes.

 

Vivre caché pour vivre heureux

Notre course aux « j’aime » et à la popularité nous pousse parfois à étaler notre vite, même privée. Qui n’a pas été tenté de publier ses moindres faits et gestes juste pour que les regards soient centrés sur nous. Les réseaux sociaux ont largement poussé notre notion de l’intimité et de la vie privée. Pourtant, l’intimité est essentielle dans notre épanouissement personnel. N’oublions pas l’adage : « Pour vivre heureux, vivons cachés ». Ainsi, pour vivre épanoui et garder le contrôle sur votre vie, un digital détox est parfois essentiel.

 

Carpe diem

Les réseaux sociaux ne nous permettent pas de vivre le moment présent. Ils nous font rater ces petits plaisirs de la vie. Qui n’a pas pris en photo et publié son repas du restaurant ? Qui n’a pas fait un selfie lors d’un spectacle ? Les réseaux sociaux nous ont fait oublier l’essentiel : le plaisir du moment présent.

Ce ne sont pas réseaux sociaux qui vont créer nos souvenirs, mais nous. Donc, il est inutile de tout publier à bout de champ ni de se connecter à tout moment, même pendant le peu d’instants qu’on passe avec nos proches. Le digital détox va nous permettre de mieux vivre l’instant présent.

 

A lire aussi : Boom des espaces de coworking à Antananarivo

 

Comment réussir son digital détox ?

Pour réussir à se déconnecter des réseaux sociaux, il faut avant être convaincu de ce que l’on fait et ce qu’on veut faire. Il est aussi primordial de connaître les raisons et les objectifs de la détox.

 

Planifier

La première étape consiste à planifier la date de déconnexion et la durée de cette détox. Il est inutile de fixer un délai court de déconnexion, par exemple 4 jours ou une semaine. Viser un délai très long ne sera pas aussi utile puisqu’on risque de se décourager. Le mieux est de fixer un délai raisonnable d’un mois par exemple.

 

Parler aux autres

Pour avoir une réelle conscience du digital détox, il est fortement conseillé d’en parler autour de soi. Comme cela, on peut recevoir des encouragements et on peut être plus que motivés à se défaire des réseaux sociaux.

 

Désactiver les comptes

Le digital détox passe aussi par la désactivation de – tous – les comptes qu’on a sur les réseaux sociaux. Comme cela, aucune tentation de reconnecter après, même si les réseaux offrent la possibilité de réactiver dans un certain délai.

 

Supprimer les applications

Il faut aussi passer par la suppression des applications sur son smartphone. Oui, avoir encore les applis sur son téléphone constitue une vraie tentation à se reconnecter.

 

Éviter les rechutes

Comme toute « cure » de détox, les possibilités de chute sont nombreuses. La clé est alors de bien se connaître et de chercher la solution. Cela consiste à déterminer à quelle occasion la rechute est la plus probable, et ce afin de contourner en trouvant d’autres occupations.

Il faut noter toutefois qu’il s’agit d’un vrai travail psychologique et qu’il faut avoir un mental d’acier. En effet, à chaque réveil, à chaque sortie, à chaque évènement, on pourrait être tentés de poster quelque chose. 

 

A lire aussi : Les astuces pour réussir son entretien d’embauche

 

Digital détox : le monde d’après

Entamer un digital détox est une chose, mais garder le cap en est une autre. Comme on dit en malgache : « Aza misioka raha tsy tafavoaka ny ala » ou il ne faut pas siffler tant qu’on n’est pas sortis de la forêt.

 

Comment savoir si on a réussi son digital détox ?

On peut crier victoire après avoir réussi à ne pas se connecter pendant quelques mois. Si au bout d’une ou deux semaines, on a craqué, le détox a été un échec et il faut tout recommencer.

 

Se reconnecter, mais avec modération

Après ces quelques mois de déconnexion, il est possible de se reconnecter. Le tout avec parcimonie et modération bien sûr. On peut par exemple être uniquement sur 2 ou 3 réseaux. Le temps de connexion doit aussi être limité pour éviter toute éventuelle rechute. Pour cela, il existe des applications qui donnent le temps passé sur les réseaux sociaux.

 

Trier des amis ou contacts

Il existe aussi des personnes toxiques sur les réseaux sociaux. Elles ? Ce sont ces personnes qui sont sources de frustrations et de dépressions. Ce sont ces gens qui étalent leur vie comme si elle était parfaite, alors que tout le sait que les réseaux sociaux ne sont qu’un mirage et ne reflètent pas forcément la réalité.

Le mieux est de garder uniquement les profils ou les sujets qui ont les mêmes centres d’intérêt que soi, et dont les publications apportent du positif.

 

Pour conclure, l’objectif du digital détox n’est pas de vivre à côté des bienfaits des réseaux sociaux, mais de garder le contrôle. Les réseaux sociaux doivent avoir leur place et ne doivent pas avoir de l’emprise sur notre humeur. Si vous voulez faire un digital détox, je vous souhaite bon courage et bonne chance !

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour vous également :

Donnez votre commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *