VIE QUOTIDIENNE

Ce qu’il faut savoir sur le nerf sciatique

nerf sciatique homme

Le nerf sciatique est caractérisé par une innervation allant de la zone des fesses aux orteils pour chaque jambe. Lorsqu’une personne est atteinte d’une sciatalgie, la douleur qu’elle ressent parcourt ce réseau et peut toucher une seule des parties inférieures du corps et parfois les deux. Cependant, cet élancement se manifeste avant tout par un mal de dos qui est communément appelé sciatique dans le domaine médical. Se soigner de cette pathologie peut se faire de diverses manières, mais souvent, par l’application d’une technique ostéopathique.

La sciatique, de quoi s’agit-il ?

La sciatique est une douleur intense provoquée par un muscle ou toute autre chose comprimant un nerf sciatique. Ce problème nerveux peut donc être traité par l’ostéopathie grâce à des manipulations qui libèrent ces facteurs à l’origine de l’élancement.

Pour mieux mettre en évidence la sciatique, la structure du nerf sciatique en lui-même doit être bien mise en évidence. Il est doté de cinq racines s’implantant :

  • Au niveau de la 4e et la 5e vertèbre lombaire et entre celle-ci et le sacrum (sous le rachis)
  • Au niveau de la première et la deuxième vertèbre sacrée

Il continue ensuite son innervation vers le côté arrière des membres inférieurs et a pour rôle de transmettre :

  • Les signaux nerveux qui enclenchent la contraction/décontraction des muscles postérieurs de la cuisse
  • Les influx nerveux ressentis lors d’un contact sur la hanche, l’avant de la cuisse, le genou, la face interne de la jambe, la partie supérieure et le bord interne du pied

De ce schéma, il est facile de comprendre la raison pour laquelle une pression sur ce nerf déclenche une sensation physique pénible des fesses jusqu’aux pieds.

 

A lire aussi : Les 5 raisons de prendre une sieste

 

Comment soigner la sciatique par l’ostéopathie ?

L’ostéopathe traite une sciatique en identifiant en premier lieu son origine. Grâce à ses connaissances de l’anatomie humaine et la description de la douleur par le patient, il peut déterminer la racine du nerf sciatique touchée. Toutefois, cela peut ne pas suffire et des examens complémentaires (IRM, scanner…) ainsi que des palpations ostéopathiques doivent être réalisés.

Une fois le diagnostic terminé, il procède à l’application d’une technique ostéopathique qui a pour but de dégager les parties compressées, que ce soit au niveau des racines ou tout au long de l’innervation du nerf sciatique.

Pour les vertèbres lombaires

Une sciatique à ce niveau se traite par l’ostéopathie en corrigeant ou réduisant la hernie discale si c’est la cause. Dans le cas d’une arthrose, le traitement ostéopathique vise uniquement à rectifier la posture du patient pour éviter les complications.

Parfois, la sciatique est due à une modification structurelle légère, dont le traitement consiste à remettre en place une vertèbre lombaire en rotation ou en inclinaison. La manipulation peut être simple ou, en cas de douleur intense, passée par une technique fonctionnelle ostéopathique.

Pour les vertèbres sacrées

Une sciatique touchant les vertèbres sacrées peut être causée par les organes du petit bassin comprimant le nerf sciatique. L’ostéopathe intervient en les déplaçant légèrement.

Cependant, à ce niveau, le nerf sciatique peut aussi être compressé par le muscle piriforme. Ce dernier, en se contractant, se glisse entre les vertèbres sacrées, ce qui irrite le nerf sciatique et provoque par la suite une douleur sur l’une des fesses.

Ce spasme du muscle piriforme torsade le sacrum selon une orientation donnée. Grâce à l’ostéopathie, il est possible de redresser la torsion des vertèbres sacrées en appliquant une technique  spécifique.

Partagez !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Pour vous également :

Donnez votre commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *